News

Nos articles et reportages

Les propositions du SSM pour un vrai dispositif de lutte contre le harcèlement à la RTS

Une discussion sur le dispositif de lutte contre le harcèlement dans l’entreprise était prévue de longue date dans le cadre de la commission paritaire RTS-SSM. Elle a évidemment pris une dimension particulière à la lumière de la crise qui secoue l’entreprise de service public autour des cas de harcèlement révélés par la presse.

La discussion a eu lieu le 4 novembre et les propositions syndicales ont été acceptées.

Il a été décidé de remplacer la directive actuelle par un règlement négocié, co-signé par le syndicat. Pour décider de ce futur règlement, un groupe de travail paritaire sera mis sur pied. Il associera au besoin les personnes compétentes et intéressées, notamment issues du collectif de la grève féministe.

Ce groupe de travail pourra s’organiser et définir lui-même ses options mais certaines demandes ou pistes sont déjà envisagées, comme :

  • S’appuyer sur l’expertise d’un centre de compétence en matière de harcèlement au travail pour rédiger ce règlement.
  • S’appuyer sur l’expérience du groupe de médiation interne
  • Envisager dans le futur règlement la mise en place d’une personne de confiance externe
  • Définir un pool d’enquêteurs/enquêtrices externes compétent·e·s et mobilisables rapidement
  • Définir et décider de la mise sur pied de formations sur la question du harcèlement et de la souffrance au travail.

Ce nouveau dispositif concerne l’avenir, au-delà de la situation d’urgence actuelle. Il a pour but de répondre de manière professionnelle et cadrée aux situations de harcèlement et de souffrance au travail.

Dans l’immédiat, la priorité est de permettre aux personnes qui s’estiment victimes de tels agissements de s’exprimer, y compris lorsqu’il s’agit de situations passées. Le SSM a invité l’ensemble des personnes ayant subi ou ayant été témoin d’actes de harcèlement psychologique ou sexuel ou d’autres formes d’atteinte à la personnalité, y compris dans le passé, à témoigner auprès de l’organisme externe proposé par le syndicat et choisi par les partenaires sociaux RTS/SSM.

A plus long terme, l’objectif demeure d’obtenir un changement profond dans la culture du management à la RTS. Le SSM constate et dénonce depuis plusieurs décennies les effets délétères d’une forme de déconnexion entre l’encadrement et la réalité du terrain, notamment sous la forme d’une multiplication des situations de souffrance au travail. Cela doit changer.

Le SSM met ses forces au service du personnel et travaillera de concert avec celles et ceux qui souhaiteront s’impliquer dans ce juste combat. Le syndicat reste néanmoins conscient que changer les mentalités et une culture d’encadrement problématique ne se fait pas à coup de règlements et qu’il s’agit d’un travail au long cours.

Poster un commentaire